Accueil > Actualités > Gestion profilée en (...)
Gestion profilée en assurance-vie : comparer leurs performances avec celle du CAC 40 n'a aucun sens !

Gestion profilée en assurance-vie : comparer leurs performances avec celle du CAC 40 n’a aucun sens !

Le lundi 29 octobre 2018, par

Les comparaisons abusives sont légion en matière de placements financiers. Après la comparaison ubuesque des rendements des SCPI à celle du livret A, une hérésie financière, voici que de plus en plus de communications comparent les performances des profils de gestion, dynamiques ou offensifs, à celle de l’indice CAC 40. Une hérésie de plus.

Partager sur Facebook0 Partager sur Twitter0 Partager sur Google+0 Partager sur Google+0

 Stop aux comparaisons dénuées de sens !

Il n’est pas rare de lire des communications présentant les rendements des profils de gestion tout en mettant en rapport le rendement de l’indice CAC40 sur l’année. C’est un peu comme comparer le taux nominal d’une [a[obligation]a] au taux d’un livret épargne, c’est juste stupide, car cela n’a aucun sens.

 L’indice CAC 40 comme benchmark des fonds profilés en assurance-vie ? Et puis quoi encore ?

Les fonds profilés n’on pas vocation à investir uniquement sur le marché des entreprises de l’indice français des entreprises référencées. Comparer les performances des profils de gestion n’a donc rien à voir avec l’indice CAC40, il faut fuir ce type de comparaison. Tout comme les comparaisons du [a[livret A]a] avec tout investissement à risque de perte de capital, ce sont juste des arnaques.

 Comment comparer les performances des profils de gestion ?

Déjà plus simplement, comparer entre les différentes offres concurrentes est un bon départ. Ainsi le comparatif 2017 des rendements des profils de gestion en assurance-vie permet de voir que les écarts entre les différents allocataires ne sont pas si importants que cela.

Par la suite, se construire un benchmark pour les différents profils de gestion n’est pas sans fondement, en ne se focalisant pas uniquement sur le CAC40, sur l’évolution des principaux indices boursiers mondiaux, à savoir, une moyenne du DowJones, du Nasdaq, du SP500, du CAC40, du Dax et du Nikkei. Ainsi, on peut déjà orienter les débats sur un horizon un peu plus large que notre petit indice local.

Rappel : les performances publiées sur les contrats d’[a[assurance-vie]a] sont nettes des frais de gestion, donc inutile d’en faire un critère de choix. Si cela peut avoir du sens sur les [a[fonds en euros]a], afin d’éviter des rendements négatifs, sur les unités de compte, par extension sur la gestion profilée, c’est un paramètre dénué de sens, la prise de risque est de fait acceptée. Un fonds profilé publiant un rendement de 7% sera toujours plus attractif qu’un autre avec un rendement de 5%, et ce, quels que soient les frais de gestion respectifs.

Gestion profilée en assurance-vie : comparer leurs performances avec celle du CAC 40 n’a aucun sens !: A lire également

Actus épargne / retraite / investissements

    Gestion profilée en assurance-vie : comparer leurs performances avec celle du CAC 40 n’a aucun sens !|textebrut EuroCroissance