EuroCroissance

Fonds et Contrats Euro-Croissance, késako ?

 Euro-croissance : des fonds mais aussi des contrats !

Les fonds euro-croissance sont des fonds de nouvelle génération disponibles au sein des contrats multisupports d’assurance-vie orientés vers l’investissement dans les entreprises françaises.

A l’instar des contrats en euros, des contrats euro-croissance seront lancés, ne proposant qu’une seule unité de compte, un fonds euro-croissance.

Inspirés du rapport Berger-Lefebvre d’avril 2013, ces nouveaux supports offrent un rendement sensiblement supérieur aux fonds en euros.

L’objectif de ces fonds euro-croissance est de stimuler le développement de l’investissement dans l’industrie française tout en assurant une rémunération attractive pour les épargnants en combinant risque et sécurité.

 Fonds euro-croissance : un placement à long terme

D’après les assureurs, les épargnants devraient s’attendre à des rendements compris entre 3 et 4 % pour ces nouveaux fonds, soit l’équivalent des performances actuelles des meilleurs fonds en euros, mais supérieur aux rendements moyens.

Les fonds euro-croissance offriront aussi une garantie de capital à terme après 8 ans de détention afin d’encourager l’investissement de longue durée et de donner une meilleure visibilité aux assureurs.

Enfin, pour faciliter leur arrivée sur le marché de l’épargne, le transfert d’un fond classique vers un fond "euro-croissance" sera possible tout en conservant l’antériorité fiscale acquise par les épargnants.

EuroCroissance : A la une

Taxe GAFA : les 26 entreprises pressenties pour passer à la caisse
mercredi 20 mars 2019

Le quotidien économique Les Echos liste une étude du cabinet Taj selon laquelle seulement 26 entreprises seraient susceptibles d’être taxées en France sur leur chiffre d’affaires, selon les critères de la taxe GAFA.

Assurance-vie Évolution Vie (Aviva), 3 bons plans en 1 : prime jusqu’à 300€, bonus de rendement 2019 et SCI
mercredi 20 mars 2019

Assuré par Aviva Vie, le même assureur que le renommé contrat AFER, et distribué sur Internet en exclusivité par Assurancevie.com, Evolution Vie est un contrat d’assurance vie multisupport sans frais d’entrée ni d’arbitrage, et avec seulement 0,60% de frais de gestion annuels. Comment bénéficier d’une prime de bienvenue de 100 à 300€, d’un bonus de rendement 2019 sur le fonds euros, tout en investissant une partie de son capital sur des SCI de renom ? Les bonus de rendements permettent de doper le rendement du fonds euros. Si l’épargnant est totalement averse aux risques, ces offres ne le concernent donc pas. En revanche, pour les épargnants acceptant de prendre des risques modérés, de type SCPI ou SCI, le contrat Évolution Vie, assuré par Aviva, permet de cumuler les offres. Les SCI éligibles au contrat font partie des unités de compte sur lesquelles une quote-part minimale est à effectuer afin de bénéficier du bonus de rendement sur le fonds euros.

Crise financière : les risques évalués en mars 2019 par le HCSF sur l’endettement record en France et le Brexit
mardi 19 mars 2019

Le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) a publié ce début de semaine une actualisation de sa revue des risques financiers. Les actifs financiers sont sujets à une correction de prix, la hausse récente depuis le début d’année n’étant pas le reflet du développement économique actuel. Par ailleurs, la France est un des pays européens le plus endetté, à tous les niveaux : État, entreprises et ménages. La progression de cet endettement reste un risque majeur de crise financière à venir.

L’agence de notation française Beyond Ratings autorisée par l’ESMA à noter les États, collectivités locales et institutions financières à mandat public
mardi 19 mars 2019

Beyond Ratings, première agence de notation intégrant systématiquement l’analyse ESG à obtenir l’agrément de l’ESMA.

La BCE se lance dans les sondages d’opinions sur les anticipations de sa politique monétaire
dimanche 17 mars 2019

Miroir miroir... La BCE se lance dans la construction d’un nouvel indicateur concernant l’orientation de sa politique monétaire. A l’instar son homologue américaine, la FED, l’idée est donc de connaître l’opinion des marchés financiers avant de délibérer lors des réunions de décisions de politique monétaire (ie, de décision de la valeur des taux d’intérêts). Tout un programme.